UN MAGAZINE CHIC,CHOC ET CHARME

Un magazine jamais vendu en kiosque,uniquement lu sur le net pour et par les écrivains et tous les artistes aimant l'art du bien vivre et qui veulent lire en musique.
Chic,choc et charme



lundi 1 mars 2010

L' ARDOISE MAGIQUE DE VALERIE TONG CUONG



Attention, c'est à un train d'enfer que vous allez embarquer pour le nouveau livre de Valérie Tong Cuong; sans crier gare, ces 176 pages vont mettre à mal vos certitudes et vous allez découvrir qu'une vérité peut en cacher une autre…


L’auteur nous avait déjà secoués avec Providence et son patchwork existentiel plus que réussi mais peut-on rééditer un succès après un prix littéraire ?

Avec Ardoise Magique, la réponse est OUI, nous retrouvons le souffle de Valérie qui traverse tous ses romans et ce dernier titre est particulièrement réussi !


Une minute après avoir ouvert le livre, je me suis surpris à le lire dans la rue, dans le métro,au restaurant…. mais pourquoi ? Sans doute pour cette sensation étrange qui se dégage au fil des pages,la force du récit, l'émotion aussi…

Deux jeunes filles sont assises sur la rambarde d'un pont. Un train surgit.
L'une saute, l'autre pas.
Celle qui a sauté, c'est Alice. Elle est riche, jolie, et habite un quartier résidentiel. L'autre s'appelle Mina. Depuis la mort de sa mère, elle vit chez son oncle et sa tante dans le quartier des HLM.

Les deux amies s'étaient juré de se suicider ensemble. En rompant le pacte, Mina perd toute raison d'exister.Pourquoi n'a-t-elle pas sauté ? Qu'est-ce qui l'a retenue à la vie ? Pourquoi Alice voulait-elle en finir ?
Quelle spirale les conduisait ainsi au suicide ?

Devenue fugitive, Mina cherche à comprendre ce qu'il s'est passé depuis qu'Alice a surgi dans sa vie.Qui était vraiment Alice ? Pourquoi leur amitié était-elle si forte ?

Dans un paysage post industriel ravagé par la crise, le lecteur navigue dans un univers trouble, dans une intrigue où l’auteur s’ingénie à brouiller les cartes, ménageant le suspense jusqu’au bout.

Le lecteur est vite habité par les personnages qui ne le lâchent plus d’une semelle. avec une Mina bouleversante dans sa recherche de l’autre
Comme elle,on a tous eu dans nos vies son autre, son modèle…des fois la réalité est trop lourde et on a tant envie de la partager…….

L’auteur fait-elle allusion à son passé ou manifeste-t’elle de façon remarquable une profonde empathie pour les mal aimés ? Une chose est sûre, elle aime ses personnages. Elle réhabilite à travers eux-ci tous les sans grade,les laissés pour compte et leur donne le code pour transgresser l’idée que l’argent est le bonheur et brise à jamais le tabou de l’apparence !!!!
C’est en ce sens que le livre atteint sa dimension sociale bien traduite par le regard bleu que Valérie porte sur ses contemporains..
En mettant en exergue Albert Camus "Il n’y a pas d’amour de vivre sans désespoir de vivre" elle ne pouvait pas imaginer qu’elle allait, comme son auteur favori, nous mettre à l’envers et à l’endroit.

Démarrant par un double suicide , espoir de ceux qui n’en ont plus ,l’opus délivre un tout autre message et donne à celles et ceux qui n’ont plus cette envie de vivre cette foi dans l’avenir !!Beau paradoxe………
Ce livre est à mettre entre les mains des parents et des enfants. .une belle leçon de vie !!!
A rembourser par la sécurité sociale et à mettre dans tous les lycées de France et de Navarre.
Douché par une fin étourdissante, l’ardoise magique à laquelle Valérie fait allusion, n’a pu effacer de ma mémoire cet instant de lecture envoûtant.
La seule critique que je pourrais faire est celle que je fais à mes amis, après un instant privilégié : "Vous partez déjà ?"
Le livre se referme avec le sourire de Valérie en filigrane…… alors à vous de l’ouvrir pour continuer mon bonheur de lecture.
On attend déjà le printemps prochain…… celui d’un prochain ouvrage !

Henri Delorme

Code ISBN : 978.234.06419-5
Prix TTC : 17,00 €
Date de parution : 03/2010
Nombre de pages : 176
Copyright © Editions Stock, 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire