UN MAGAZINE CHIC,CHOC ET CHARME

Un magazine jamais vendu en kiosque,uniquement lu sur le net pour et par les écrivains et tous les artistes aimant l'art du bien vivre et qui veulent lire en musique.
Chic,choc et charme



jeudi 31 décembre 2009

mercredi 30 décembre 2009

COUP DE COEUR POUR ANNETTE FAURE


FILS OU FILLE DE PUB.
MagChic a eu le coup de coeur pour une comédienne de pub!!!Annette FAURE
Y a-t-il une comédie ou des comédies ?
Reposons la question y a-t-il des comédiens de pub ou des comédiens tout cour.
Avant de croiser la route d’Annette FAURE je ne me posais pas la question….
De nombreux comédiens font de la publicité.
Et alors ? peut on prendre le risque de devenir madame Danone ou Monsieur Kinder ou mademoiselle CIC ???
Le risque de l’enfermement à perpétuité dans ce registre est latent mais je me suis dit que la pub devient un art majeur exigeant beaucoup.
Pour avoir trouvé les pubs un peu caricaturales je me suis dit que les comédiens devaient en rajouter une couche et forcir le trait dans l’expressivité.A moins que ??
Avoir ce que l’on appelle une gueule qui va vous exonérer des grimaces et mimiques à faire.
Et bien Annette FAURE a tout juste parce que le temps n’a pas de prise sur elle et surtout sa présence nous gratifie de l’authenticité du message.Dans un registre polyvalent elle passe d’une Pub à l’autre sans brouiller les images à promouvoir.
Toute en spontanéité, elle valorise le métier de comédien qui est UNIQUE pour plusieurs comédies. Il ne doit pas y avoir de clivages entre la TV,le cinéma,la pub et le théâtre.
En admettant cet aspect protéiforme dans l’exercice du métier( appris par une formation sérieuse), les comédiens à travers mon message doivent se rassurer….ils jouent la COMEDIE!!!! Peut importe le lieu,l’endroit et le média….et pour ça à travers Annette FAURE un hommage pouvait leur être rendu en cette fin d’année.
Annette FAURE est dans ce milieu depuis de nombreuses années et a tourné dans de nombreuses pub comme Danone,Kinder (voir vidéo disponible sous le lien Profil Facebook Annette
.Comme toutes les comédiennes et comédiens,elle est bookée
http://www.anouche-f.book.fr/
Elle officie chez les seniors, donnant ainsi,à ma catégorie éponyme, de beaux espoirs

mardi 29 décembre 2009

PROGRAMME DE NUIT MAGCHIC

RACHIDA....BRAKNI FACE AU PARADIS


Photo Le ParisienQue faire??
Allez au théâtre!!!!!
THEATRE MARIGNY POPESCO
FACE AU PARADIS du 26 janvier 2010 au 27 février 2010
Une pièce de théâtre à mettre en agenda parce que Nathalie Saugeon se lance un défi celui de convaincre qu’elle est aussi bonne pour l’écriture de pièces théâtrale que pour la réalisation de films

Distribution :
De Nathalie Saugeon
Mise en scène de Rachida Brakni
Avec Eric Cantona et Lorànt Deutsch
Un immeuble vient de s’effondrer sur un supermarché.
Ils sont deux survivants, coincés sous les décombres, chacun dans une cavité. Ils ne peuvent pas se voir...
Et pourtant, l’un et l’autre seront plus visibles ici qu’ils ne l’auraient été là-haut.
Un défi pour 2010 pour ce ticket de choc qui a toute mon amitié,Eric pour ses prises de position courageuse sur la nationalité et Rachida pour son talent,son charme et sa volonté .
Enfin une Rachida qui,à travers la mise en scène pourra assouvir ses passions et son ambition sans s’ennuyer dans son job


Horaire : du mardi au samedi : 21 h
Matinée samedi : 17 h

Tarifs : 45€ / 35€ / 25€

Adresse :
THEATRE MARIGNY POPESCO
1 AVENUE MARIGNY
75008 PARIS
http://www.sortiraparis.com/bonnes-adresses/theatre-marigny-52330.html
Réservations
Sur place ou sur le net
http://ticketac.nouvelobs.com/theatre-prive-paris-theatre-marigny-popesco/face-au-paradis.htm

Accès :
METRO : CHAMPS ELYSEES CLEMENCEAU
Un petit mot sur le travail de Nathalie à travers l’extrait du dossier de presse de Nathalie

Auteur de PAS DE FLEUR POUR MAMAN, créée au Théâtre de Poche Montparnasse en 1995, mise en scène Stéphane Bierry.
Auteur de HISTOIRE DE VIVRE, créée au festival d’Avignon en 1998 par la Compagnie Caravane, mise en scène Catherine Hauseux et
représentée plus de 300 fois en France et à l’étranger.
Auteur d’un recueil de quatre monologues DIDIER R.A.S (Création Aktéon, mise en scène Stéphane Daurat).
Elle a aussi écrit LE VOISIN DU TROISIÈME pour la Collection La scène aux ados (Edition Lasman)
Nathalie Saugeon est boursière de Beaumarchais pour sa pièce C’ÉTAIT DIEU QUI PLEURAIT (Ed. Lansman) et du Centre national du livre.
Au cinéma, Nathalie Saugeon a co-écrit ALI ZAOUA, prince de la rue de Nabil Ayouch, qu’elle a ensuite adapté en roman jeunesse (Ed. Milan).
Elle a co-écrit WHATEVER LOLA WANTS de Nabil Ayouch et MASCARADES de Lyès Salem.
Elle a également écrit et réalisé deux court-métrages: UN 14 JUILLET et FILS DE JUSTICIER

Henri Delorme

mardi 22 décembre 2009

LES MOTS DE NICKY DEPASSE


Photo Nicky Depasse

CHAQUE JOUR EST LA NUIT
Femme fatalement je suis errante apparence, fantôme voilé , dans tes
pensées profondes je reste accrochée.
Je suis ta croix, le plus qui te manque, tu n'oses te l'avouer, mais en savoure les
délices multiples, instant sauvés par ta mémoire, me laissant intacte, immobile, au bord de ton regard, précipice dangereux dans lequel tu ne veux pas tomber.
Comme un vertige d'amour, je suis la présence fragile en toi, le détournement de ton être.Tu es le noeud autour de mon cou. Ce souffle qui soulève en moi des frissons d'amour et de vie à pleines lèvres...Comme un collier de perles glacées. Ma peau attachée à la tienne par ce lien velouté grisant

dimanche 20 décembre 2009

COUP DE COEUR POUR NOSARTS



Un magazine culturel à mettre dans vos favoris accessible sur le net avec une qualité de travail remarquable.....Noël est là pour nos lecteurs
Pour aller sur le site...clic on http://www.nosarts.com/
Tenu par Sandrine Morvand et son équipe ce magazine a séduit notre blog....bravo!!

DICKENS EN 3 D POUR NOEL

vendredi 18 décembre 2009

PORTRAIT DE FEMME,NICKY .


Photo Nicky DEPASSE
Nicky DEPASSE a passionné de nombreux lecteurs qui se sont sentis touchés par son talent et sa poésie.
Qui est Nicky?
Méditerranéenne de naissance elle vit en Belgique où elle excelle à Bruxelle.
Elle forme avec Brice son mari le Tandem qu'il faut!
Journaliste littéraire pour Lire est un plaisir (chroniques, interviews, portraits et aussi vidéos (voir ci-dessous)), Liberty TV (animation de l'émission Livre de Bord) et les magazines L’Evénement et L'Eventail (pour lesquels elle réalise des portraits en double page).
Elle chronique aussi les livres pour la jeunesse sur Lire Junior et organise également les dîners littéraires de l'Hôtel Méridien (Bruxelles). et au Cercle de Namur Et les lectures de libellules dans les librairies.
Eclectique en diable,Nicky...... les lecteurs de ce blog ont pu et pourront apprécier la force douce (quel oxymore!!) de ses mots.
Elle leur apporte les images comme celle(photo appartenant à Nicky) qui illustre le propos qui suit
Je n'existe qu'à travers un conte, un rêve éveillé, une mystérieuse légende, une féerie qui a pour silhouette une étoile, un détour de magie...je n'existe que pour écrire des mots sur la terre comme au ciel
Elle est une amie dont on est fier et qui apporte tant de douceur qu'on ne peut pas ne pas faire connaître!!!
Ses deux sites sont à visiter
http://lireestunplaisir.skynetblogs.be/
http://www.myspace.com/nickydepasse

lundi 14 décembre 2009

LE MONTESPAN DE JEAN TEULE


Alphonse ALLAIS ne disait il pas avec pertinence..??J'ai souvent remarqué, pour ma part, que les cocus épousent de préférence les femmes adultères.
Montespan fut un homme heureux juqu'au jour où il laissa sa femme entre les mains du Roi Louis XIV,ce qu'il ne fallait évidemment pas faire mais la belle ne pouvait pas être retenue par son mari fou d'amour pour elle.
Avec la verve de Jean Teulé cet homme inconsolable signait ses missives à l'épouse figitive.Ton époux séparé mais inséparable.
Le sieur de Montespan pensait à sa femme qui savait si bien au lit rôtir le balai (expression parlante)
Le malheureux cocu circulait à travers le royaume avec un carosse orné de bois de cerfs étalant ainsi son infortune.
A la fois étude de moeurs de l'époque,sociologique sur l'état de l'opinion du moment et historique,ce livre se lit comme tu petit lait.
Si l'histoire doit être supprimée en Terminale C mettez du Teulé en cour de français!!

Fiche de l'éditeur
En 1663, Louis-Henri de Montespan, jeune marquis désargenté, épouse la somptueuse Françoise « Athénaïs » de Rochechouart. Lorsque cette dernière accède à la charge de dame de compagnie de la reine, ses charmes ne tardent pas à éblouir le monarque à qui nulle femme ne saurait résister. D époux comblé, le Montespan devient alors la risée des courtisans. Désormais, et jusqu à la fin de ses jours, il n aura de cesse de braver l autorité de Louis XIV et d exiger de lui qu il lui rende sa femme.
Lorsqu il apprend son infortune conjugale, le marquis fait repeindre son carrosse en noir et orner le toit du véhicule d énormes ramures de cerf. La provocation fait scandale mais ne s arrête pas là. Le roi lui a pris sa femme, qu à cela ne tienne : il séduira la sienne. Une fois introduit dans la chambre de la reine, seule la laideur repoussante de celle-ci le fera renoncer à ses plans. À force d impertinences répétées, l atypique, facétieux et très amoureux marquis échappera de justesse à une tentative d assassinat, puis sera exilé sur ses terres jusqu à sa mort. En ayant porté haut son indignation, y compris auprès du pape, le marquis de Montespan fut l une des premières figures historiques à oser contester la légitimité de la monarchie absolue de droit divin. Il incarne à lui seul l esprit révolutionnaire qui renversera un siècle plus tard l Ancien Régime.

Après avoir si brillamment dépeint le Moyen Âge dans Je, François Villon, Teulé, qui a le don de brosser l atmosphère d une époque, restitue le temps des précieuses ridicules et des salons mondains, comme celui des chansons paillardes et des crasseuses garnisons du roi. Son style emprunte aussi bien à la verve des fabulistes dont Mme de Montespan fut la protectrice, qu à la grivoiserie populaire. Et nous fait reprendre goût, par son humour irrésistible, à la saveur d une langue piquante et imagée...

Broché: 352 pages
Editeur : JULLIARD (6 mars 2008)
Langue : Français
ISBN-10: 2260017231
ISBN-13: 978-2260017233

dimanche 13 décembre 2009

PROGRAMME DE NUIT MAGCHIC

COUP DE COEUR POUR CHRISTINE SPADACCINI


Comme ça on découvre d'abord un livre au hasard de ses choix de vacances,signalée par la tête chercheuse de MagChic,Karine,les SMS de Christine n'ont pas envahi mon portable mais avaient bien émaillé son ouvrage Aie love you clic sur le lien Aie love you.
Mais cette femme me plaît par la danse des mots qu'elle fait jouer comme dans le titre de ce livre Existe en ciel
Entre le début et la fin, il y a ce fil tendu : le fil de la vie. On fait ses premiers pas, funambule timide, une ombrelle fragile entre les mains, faite de rêves et d espoirs. Mais l exercice est périlleux. Souvent, on hésite, on tremble, on flanche, on bascule, on se rattrape in extremis. Et on tombe aussi. Parfois il y a un filet. D autres fois non. Chaque pas compte. Chaque pas est le premier. Chaque pas peut être le mauvais. On croit savoir. On avance. On ne sait rien. On avance. Sur le fil, toujours. De l'horizon, en rêvant. Du rasoir, en se coupant. De l histoire, en survivant. Les protagonistes des treize récits rassemblés dans ce recueil tentent de garder l équilibre sur ce fil cassant. Ils se croisent, s aiment, s ignorent, se cherchent, se percutent, se blessent, se frôlent, s interrogent. Tombent. Se relèvent, une fois, deux fois, dix fois, ou pas, artistes fragiles du quotidien qui se cherchent un but, un horizon, une réponse, une raison... Existe en ciel.
En fait dans son livre elle tisse son intrique sur le réel pour choquer les évènements comme des boules de billard.
Des fois je m'imagine à la découvrir comme une réalisatrice de court métrages.

Voilà j'ai trouvé en Christine l'auteur de "court-livrages"!!un robinet à mots, elle ouvre son coeur fait claquer le pétard et tout démarre dans sa tête...comme une fécondité onirique,très commedia dell'arte où l'histoire va prendre le sens de l'humeur et prendre une direction que vous ne pouvez plus détourner
Vraiment le coup de foudre qui peut vous allumer des étoiles dans les yeux...j'ai craqué..
Spadaccini n'est ce pas un poco italiano??
Disponible http://livre.fnac.com/a2053273/Christine-Spadaccini-Existe-en-ciel

LA DECLARATION DE MAGALIE


Et je déclare avec Magalie Destailleur notre chroniqueuse musicale que Vanessa intreprète magistralement Michel Berger

vendredi 11 décembre 2009

50 ANS APRES,IL ETAIT UNE FOIS UN 10 DECEMBRE 1959


Pour certaines stars du cinéma il y a des hommes qu’on épouse et d’autres qu’on aime et pourtant j’en connais une qui a épousé celui qu’elle aimait d’un grand amour…
Once upon a time, il y a 50 ans en Auvergne, le cinéma français portait sa marque indélébile et frappait le sceau de l’éternité sur le cercueil d’un Henri, bien auvergnat.
Cet Henri fut le jeune premier de sa génération, décédé un jour d’hiver le 10 décembre 1959 et porté en terre pas loin du tombeau de mon amie Denise.
Séducteur redoutable il avait l’ambition (et les moyens d’être le Gary Grant français)….vous ne voyez pas qui c’est ??
La star qui est en fait sa veuve officielle a pour moi les plus beaux yeux du cinéma et a fait craquer plus d’un homme. Des baisers de cinéma qui deviennent langoureux quoi de plus banal mais cette histoire d’amour reste discrète comme le tempérament des auvergnats.
Tout un village des Combrailles va lui rendre un hommage à l’homme, le héros du jour dont on honore la mémoire aujourd’hui….une messe sera dite en la mémoire d’Henri VIDAL à Pontgibaud et cet Henri Vidal a laissé la plus belle veuve du cinéma Michèle MORGAN dans le souvenir de cette romance.
Cet acteur né en 1919 aurait 90 ans, fauché en pleine jeunesse à 40 ans par une crise cardiaque, il laissa notre cinéma orphelin .A peine remis de la mort de Gérard Philippe décédé le 25 novembre 1959
Une année faite pour les comptes ronds en 2009,50 ans après, je voulais lui rendre cet hommage et le remettre dans le Panthéon de la pellicule qui rend éternel.
Invité par ses proches et sa famille, ce dimanche je serai dans cette mémoire qui ne doit jamais s’effacer.
Les auvergnats de Facebook auront pu découvrir la double page du quotidien régional La Montagne, un super article que je scannerai pour les amis auvergnats parisiens.
Je me suis toujours demandé ce qui faisait qu’en montant à Paris je pensais à mon Auvergne….peut être est ce un début de réponse……tout ne se passe pas dans la capitale !
Henri DELORME

Filmographie (riche)
1941 Montmartre sur Seine – de Georges Lacombe avec Edith Piaf
1942 Port d’attache – de Jean Choux avec Michèle Alfa
L’ange de la nuit – de André Berthomieu avec Jean-Louis Barrault
1943 Mermoz – de Louis Cuny avec Héléna Manson
1945 Etrange destin – de Louis Cuny avec Renée Saint-Cyr
1946 L’éventail / L’île aux nuages – de Emil Edwin Reinert avec Marguerite Moreno
1947 Les maudits – de René Clément avec Michel Auclair
1948 Le paradis des pilotes perdus – de Georges Lampin avec Andrée Debar
Fabiola – de Alessandro Blasetti avec Michel Simon
1949 La belle que voilà – de Jean-Paul Le Chanois avec Marcelle Géniat
1950 Quai de Grenelle – de Emil Edwin Reinert avec Françoise Arnoul
La passante – de Henri Calef avec Maria Mauban
L’étrange madame X – de Jean Grémillon avec Michèle Morgan
1951 CM Vedettes sans maquillage – de Jacques Guillon avec Janine Darcey
Seulement apparition
Les sept péchés capitaux – de Yves Allégret, Eduardo De Filippo, Claude Autant-Lara, Jean Dréville, Roberto Rossellini, Georges Lacombe & Carlo Rim avec Claudine Dupuis
Segment « La gourmandise » de Carlo Rim
CM Le rendez-vous de Cannes – de Eddie Pétrossian
1952 La jeune folle – de Yves Allégret avec Danièle Delorme
Violence charnelle ( art. 519 codice penale ) de Leonardo Cortese avec Denise Grey
1953 C’est arrivé à Paris – de Henri Lavorel avec Evelyn Keyes
Les femmes mènent le jeu ( Scampolo 53 ) de Giorgio Bianchi avec Cosetta Greco
1954 Orient Express ( Orientexpress ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Eva Bartok
Attila, fléau de dieu / Invasion barbare ( Attila / Attila, il flagello di dio ) de Pietro Francisci avec Sophia Loren
Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
1955 Série noire – de Pierre Foucaud avec Erich von Stroheim
Le port du désir – de Edmond T. Gréville avec Jean Gabin
Les salauds vont en enfer – de Robert Hossein avec Marina Vlady
1956 Action immédiate – de Maurice Labro avec Barbara Laage
Porte des Lilas – de René Clair avec Dany Carrel
1957 Une parisienne – de Michel Boisrond avec Charles Boyer
Une manche et la belle – de Henri Verneuil avec Isa Miranda
Charmants garçons – de Henri Decoin avec Zizi Jeanmaire
1958 Sois belle et tais-toi – de Marc Allégret & Henri Verneuil avec Mylène Demongeot
Sursis pour un vivant ( pensione Edelweiss / il mistero della pensione Edelweiß ) de Ottorino Franco Bertolini & Víctor Merenda avec Dawn Addams
Les naufrageurs – de Charles Brabant avec Madeleine Sologne
Pourquoi viens-tu si tard ? – de Henri Decoin avec Michèle Morgan
1959 Mademoiselle Ange ( ein engel auf Erden ) de Géza von Radványi avec Romy Schneider
Voulez-vous danser avec moi ? – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
La bête à l’affût – de Pierre Chenal avec Françoise Arnoul

jeudi 10 décembre 2009

TU SERAS TOUJOURS LA MON ANGE


Le MagChic aime les faire part de naissance,celle du roman de Nicky DEPASSE est un beau cadeau de Noël,et nous attendons tous avec impatience sa sortie pour 2010.
Si un ange au dessus de vos têtes Depasse c'est normal vous venez de terminer la lecture de cet extrait de roman.
La maison est comme ensommeillée ; elle ne sent plus les jours de dimanche, les éclats de rire et le soleil. Désormais on vit à l’arrière. Les grandes pièces sont fermées, vidées, même de leur silence. Les murs respirent à petites gorgées cherchant en vain du réconfort dans les bruits du passé. Le parquet ne s’étire plus ; il regrette cette cire qu’il aimait tant. Certaines clefs sont évanouies
dans des commodes que la poussière étouffe. Le piano boude dans son coin comme un enfant puni.Le secrétaire près d’une porte fenêtre n’est plus noyé sous le courrier. De lourdes tentures le protègent de l’usure, de la lumière, fidèle ennemie
de son bois vernis.Le lustre en cristal, le roi des lieux, est alourdi de tristesse. Les minces fils qui le relient ne sont plus ceux des lumières des soirées mais celles des toiles où les araignées sont passées maîtres.Une énorme bibliothèque se languit des lecteurs amoureux des œuvres de Balzac.
Les heures s’écoulent sur l’horloge de la grande cheminée où les bûches ne meurent plus sous la chaleur. Personne ne vient. Le temps est suspendu.
Nicky Depasse

mercredi 9 décembre 2009

LA BD D'AGNES SOUS LA PLUME DE KARINE


Enfin un peu de soleil dans cette période de l'Avent et une source d'inspiration pour les cadeaux de Noël!!
Avec un art consommé de la dérision Agnès Abecassis porte bien des initiales d'exclamation...AA!pourrions nous dire à la lecture de ce petit bijou
Karine légère telle la plume nous en dit davantage.

Les carnets d'Agnès, Agnès Abécassis
Editions Hugo BD 2009

On connaissait la facétieuse romancière avec notamment "Chouette, une ride", ou encore "Toubib or not toubib". On découvre aujourd'hui une autre facette de ses talents. Car Agnès Abécassis n'a pas seulement une truculente plume, elle dessine aussi ! Et d'oser ce pari audacieux de passer du roman à la bande dessinée. Pari réussi !

Son inimitable humour est ô combien au rendez-vous. Ces 64 planches explosant de couleurs, aux styles graphiques variés, nous arrachent sourires et rires. Avec une infinie tendresse, une justesse confondante et beaucoup de drôlerie, l'auteure passe en revue dans ses carnets ce en quoi beaucoup de femmes se reconnaîtront : les idéaux, les hommes (tout un programme !), les représentations évolutives du Prince Charmant (hilarant!), les désillusions, les régimes (vive la gourmandise !), les enfants (émouvant...), les soucis du quotidien, les vrais/faux complexes ( Complexes, vous avez dit complexes ?)... Ou l'art de dédramatiser et de déculpabiliser.

Un cocktail d'expériences, d'observations, qui met du soleil dans les esprits en ces temps de frimas hivernaux. Pétillant, coloré, jubilatoire et attendrissant.

De la vitamine de bonne humeur à consommer sans modération !

Karine Fléjo
Quatrième de couverture :
Agnès Abécassis est une jeune adolescente de 37 ans, sérieuse et impliquée dans son rôle d’auteur de comédies à succès, sauf quand elle envoie tout valser pour écrire et dessiner une BD. Elle passe ses journées à divorcer, à regretter l’époque où ses filles étaient bébés, à se convaincre qu’une religieuse au chocolat de temps en temps ne la fera pas grossir, et à se demander pourquoi les femmes acceptent sans se battre les douleurs de l’épilation. Dans ce premier carnet, elle raconte l’amour, la loose, les enfants, les complexes, la culpabilité, et, telle une bonne copine, dédramatise les petits tracas de la vie quotidienne par son humour jubilatoire.



Bibliographie :

Les tribulations d'une jeune divorcée, Editions Fleuve Noir 2005
Au secours il veut m'épouser!, Editions Calmann-Lévy 2007
Toubib or not toubib, Editions Calmann-Lévy 2008
Chouette, une ride !, Editions Calmann-Lévy 2009
Les carnets d'Agnès, Editions Hugo BD 2009

Informations pratiques :

Prix éditeur : 13,25€
Nombre de planches : 64
ISBN : 9782755604528



Site de l'auteure :
www.agnesabecassis.com

dimanche 6 décembre 2009

PROGRAMME DE NUIT MAGCHIC


Vaya Con Dios est un groupe belge qui s'est constitué en 1986 autour de la chanteuse Dani Klein (ex Abeit Adelt, ex Ladies sing the blues, Purple Prose). On retrouve Dirk Schoufs (bassiste), et Willy Lambregt, (guitariste), Jean-Michel Gielen (guitariste), Marc De Meersman (batterie sur le premier album) remplacé ensuite par Philippe Allaert (batterie).(Source Dailymotion)

LA COMMEDIA DELL'ARTE


Sono un po'innamorato della commedia dell'arte.
Je suis un peu amoureux non seulement de la comédie italienne mais de l'Italie...et des femmes??
Je dois avouer leur suprématie matricielle et m'incliner devant leur pouvoir.....et leur savoir....une occasion de rendre hommage à deux femmes qui m'ont marqué: mon professeur d'Italien et Catherine de Medicis,l'une pour m'avoir fait découvrir,ou plutôt redécouvrir l'autre .
Dans son roman qu'elle a eu la gentillesse de m'offrir pour Noël elle marque son absence totale de rancune pour l'élève moyen que je fus à l'époque et signe tout son talent dans un livre qui m'est tombé des mains.
En 1563, la reine Catherine de Medicis entreprend un fabuleux voyage Pendant deux ans, elle va parcourir son royaume,suivie d'une cour fastueuse Pour éblouir lepeuple et la noblesse, elle fait venir d'Italie une troupe de commedia dell'arte, un spectacle inedit en France Dans La Reine et l'arlequin,Danielle Duchefdelaville peaufine une intrigue policière avec la peste et les complots en arrière plan.Tres documenté,le roman s'inspire de chroniques historiques sur Nostradamus ou la médecine du
XVIe siecle. Dans un ballet étrange,du Carnaval de Venise à Lyon,Arlequin, Polichinelle et Matamore se croisent et s'entrecroisent; je revis les scènes de mes héros de cape et d'épée.
Dans cette sarabande tout virevolte et vous attire vers la cour de cette reine qui contemple des fenêtres du Louvre la Seine étirant lascivement ses flots sombres.

Fille de Laurent II de Médicis (1492-1519), duc d'Urbin, et de Madeleine de la Tour d'Auvergne (1495-1519), elle grandit en Italie d'où elle est originaire par son père. À la mort de ses parents, elle hérite du titre de duchesse d'Urbino, et de celui de comtesse d'Auvergne à la mort de sa tante Anne d'Auvergne en 1524.
Catherine de Médicis mère de la reine Margot a tissé avec mon Auvergne natale des liens très forts.

Je n'hésiterais pas à dire que la voie de la réhabilitation lui est offerte parce qu'elle a cherché à protéger les artistes devenant ainsi une mécène avant l'heure.
Pionnière d'une politique culturelle réelle elle aurait bien des chantiers à ouvrir de nos jours
Voilà pourquoi en ce dimanche d'hiver un rayon de soleil a percé le ciel gris d'Auvergne et m'a donné l'envie de remercier ces deux femmes unies dans un destin bien différent.

Quatrième de couverture : 1564. Dans le royaume de France, deux destins se croisent : l'arlequin d'une des premières troupes de commedia dell'arte et la reine Catherine de Médicis qui l'a invité à la cour. À la faveur de leurs pérégrinations à travers l'univers chaotique, violent et haut en couleur de la France du milieu du XVIe siècle, la vie de ces hommes de théâtre va se trouver mêlée à celle de personnages historiques : Grands du royaume, poètes, philosophes, peintres. et à leurs intrigues. Côtoyant la peste, Nostradamus, le prince de Condé, Michel de l'Hospital, le connétable de Bourbon, Pierre de Ronsard, Montluc et tant d'autres vont évoluer parmi les complots, trahisons et meurtres dans une histoire policière, haletante et pleine de rebondissements.

ISBN : 9782756305363
Nb de pages : 236
prix en librairie : 18.5 €
genre : Roman
parution : 7/2007
A commander sur Amazon

CONCERT MAGCHIC

Clara Nonnenmacher vous offre ce concert
Happy afternoon
Buon pomeriggio

mercredi 2 décembre 2009

PROGRAMME DE NUIT MAGCHIC AVEC NIKY DEPASSE


Je voudrais être ta rose, ma couleur de l'amour
Et trouver des pétales sous tes pas
Que ta peau se repose sur mes lèvres rosées par tes baisers délicats
Tes doigts sur moi seraient un ruban de "soi", une brillante reliance
Je voudrais apporter mille étoiles dans tes nuits sans lune, parcourir avec toi l'univers inconnu de ...notre histoire
Et savoir l'avenir certain de nos lendemains
Des livres, des manuscrits autour de nous, l'envie folle
d'étaler tout sur le sol
Te surprendre dans mes pensées, être surprise en délit d'aimer en continu
Regarder ton regard qui m'enveloppe et ta plume qui sirote mes yeux
Les pétales tournoient, je suis dans la maison bleue de nos rêves de Grèce
Nos rires et les vagues s'étirent

Je voudrais être ta rose.
Rien que le nom en impose

Mais...

Je ne suis qu'une épine dans l'émotion d'un moment quand tu croises mon chemin

Je voudrais te prendre les mains
Que tes doigts se referment sur les miens
Et trouver des pétales sous tes pas.
Nicky Depasse

mardi 1 décembre 2009

LA PLUME DE KARINE......




Teuléphile c'est une maladie???ça.....non,non!!!!!!! pas besoin de se faire vacciner contre le virus de la lecture...... pourtant Karine est le meilleur agent contaminant qui puisse être!!
La plume de Karine ne fait pas un pli,vous recevez sa critique en recommandé....recommandant la lecture et la couverture du livre suggère bien la peine qu'elle prend sur ses heures de sommeil rares!!!!si elle ne tombe pas dans les bras de Morphée...les nôtres nous en tombent et il n'est pas possible de plonger...dans la somnolence avec un tel livre entre les mains!!!
La plume énergique de Karine nous pousse dans l'abîme des mots et si on paraphrasait le titre du dernier roman de Jean....Mangez le si vous voulez...je dirais lisez lisez le si vous voulez......nooon!!!si vous pouvez......
Après ce billet aucune circonstance attenuante ne sera plaidée en votre faveur.
Mais place à Karine....à propos de.....

.
Les lois de la gravité, Jean Teulé
Editions Pocket 2008

Cela aurait pu être le crime parfait. « Dossier clos. Affaire classée. Nos condoléances, madame. » Or en ce dimanche soir, une jeune femme entre dans un commissariat, dévorée de remords. Au lieutenant Pontoise de permanence, elle avoue avoir maquillé le crime de son mari en suicide. Et dans trois heures, soit dix ans jour pour jour après l’avoir occis, il y aura prescription.

Commence alors le compte à rebours…mais pas dans le sens attendu : là est le tour de force de Jean Teulé.

Car si dans le décor minimaliste de ce petit commissariat normand, la procédure à suivre pour chacun des deux protagonistes semble écrite, rien n’en prend la voie. La situation est pour le moins insolite : la coupable veut être arrêtée, le policier s’y refuse. Elle n’a plus de temps à perdre. Lui fait tout pour en gagner.
Pour cette femme, le poids de la culpabilité est la pire des peines, la condamnation à perpétuité de son âme, d’autant que ses enfants, témoins de la scène, la tyrannisent au quotidien en placardant partout des photos du défunt. Il y a urgence à se libérer de cet incommensurable fardeau par l’aveu.

Or il y a urgence à patienter pour le policier. Patienter jusqu’aux douze coups de minuit, afin que celle qui s’est protégée et a protégé ses enfants de son mari physiquement et psychologiquement violent, ne soit ni jugée ni emprisonnée. Son acte n’est à ses yeux que légitime défense, le terme enfin mis à un enfer conjugal.

Et un bras de fer captivant de s’engager dont on ignore l’issue.



Un huis clos éprouvant, dense, à la tension permanente, qui se garde à vue de la première à la dernière ligne, rendant le lecteur prisonnier du récit. Car il est une peine à laquelle il est merveilleux d’être condamné : lire ce roman mené de haute plume par Jean Teulé, multirécidiviste dans le talent, dans l’art de décrypter l'humanité bancale, ses multiples visages, ses emballements.
Bibliographie de l'auteur :

Romans :
Mangez-le si vous voulez, Editions Julliard 2009
Le Montespan, Editions Julliard 2008
Le magasin des suicides, Editions Pocket 2008
Rainbow pour Rimbaud, Editions Julliard 2002
Darling, Editions Julliard 1999
Les lois de la gravité, Editions Pocket 2008
Je, François Villon, Editions Pocket 2007
O Verlaine, Editions Julliard 2004
Balade pour un père oublié, Editions Pocket 2009
Bord cadre, Editions Julliard 1999
Longues peines, Editions Julliard 2001
Les lois de la gravité, Editions Julliard 2003
L'oeil de Pâques, Editions Julliard 1999


Jean Teulé est aussi l'auteur de nombreuses bandes dessinées.

Informations pratiques :

Prix éditeur : 17€
Nombre de pages : 144
ISBN : 978-2-266-17926-3
Karine Flejo

lundi 30 novembre 2009

COUP DE COEUR DE MAGCHIC POUR SAMI FREY


MagChic a du mal à croire que notre héros national du cinéma a 72 ans .....tellement jeune et talentueux SamY FREY est de ceux qu'on aimerait être !!
Actuellement il est au Théâtre de l'Atelier à Paris depuis (si mes infos sont bonnes) le 3 novembre 2009....attention il y restera jusqu'au 31 décembre!!!la comète FREY!
Dans le Premier amour de Beckett,il donne à l'acteur la vétitable place qu'il mérite...avec d'autant plus de talent et d'éclectisme qu'il est le metteur en scène de cette superbe pièce.
Il joue la rencontre d'une prostituée et d'un homme déclassé (véritable contre emploi..si l'on en juge le beau Sami)
Rien à voir avec la Délicatesse de David FOENKINOS,dans ce texte on rentre dans une logique répugnante qui donne toute sa brutalité à l'oeuvre....c'est tout Beckett!!
Samuel n'y va pas avec le dos de la cuiller avec les femmes
Extrait choisi
«Quand elles ne savent plus quoi faire, elles se déshabillent, et c'est sans doute ce qu'elles ont de mieux à faire.»
Un texte cru par un homme délicat on est bord de l'oxymore!!
«Pour Premier amour, je n'ai pas voulu d'une lecture, mais d'une interprétation, précise-Sami au Figaro dans une interview donnée en octobre au terme d'un travail de cinq mois,pour cinquante pages et 750 mots alors qu'un écrivain comme Racine en utilise 400 pour un espace similaire!!!!
On entend le fantôme de Charles DULLIN hanter les couloirs de l'Atelier et moi j'avais envie de clamer mon coup de coeur pour cet artiste fabuleux,Sami FREY.
Sans trahir une confidence Sami va ressurgir au cinema dans un rôle de patriarche juif de Montmartre. Le nom du film ?MENSH Shalom Sami!

Teaser de Mensh

POUR LA NUIT



MagChic pense à ses lecteurs parisiens et provinciaux sur place le 12 décembre 2009.
Dans le cadre du festival ÉTOILES D'AFRIQUE "Festival du film africain francophone en Ile-de-France", projection de POUR LA NUIT, un film écrit & réalisé par Isabelle BONI-CLAVERIE.
Un petit résumé:
Muriel, une jeune femme métisse vient à Marseille pour enterrer sa mère. Elle ne supporte pas la lourde atmosphère familiale et s'enfuit. Elle se retrouve seule dans la nuit, libre, un peu perdue. Dans un bar elle rencontre Sami qui enterre joyeusement sa vie de garçon. Ils partent ensemble. Mais Sami doit se marier le lendemain…
Il faut noter que ce film d'un durée de 27 mn parfaitement dans les standards du Court Métrage fut entre autres festivals selectionné pour l' African New York Film Festival (USA)



La projection de POUR LA NUIT est suivie de celle de "Visages de Femmes" du réalisateur ivoirien Désiré Écaré, un film très rare à voir sur les écrans.

Une rencontre-débat avec Isabelle Boni-Claverie est prévue autour des "images de la transgression".

Entrée libre.
samedi 12 décembre 2009
Heure : 17:30 - 21:00
Lieu : CINÉMA LA LUCARNE - 100 rue Juliette Savar, 94000 Créteil - M° Créteil Préfecture
Isabelle Boni-Claverie est scénariste (diplômée de la Fémis) et réalisatrice. Elle a réalisé deux courts métrages internationalement primés : "Le Génie d’Abou" (1998) et "Pour la Nuit" (2004), ainsi que des documentaires : "La Coiffeuse de la rue Pétion" (1999) ; "L’Image, le vent et Gary Cooper" (2001) ; "Documenta Opening Night" (2002, Arte).

En tant que scénariste, Isabelle Boni-Claverie collabore à l'écriture de séries télévisées populaires comme Plus Belle La Vie (France 3) et Seconde Chance (TF1). Elle a également travaillé avec des réalisateurs tels que Haroun Mahamat Saleh (Sexe, Gombo et Beurre Salé), Jean-Marie Téno ou Idrissou Mora Kpai (Arlit, deuxième Paris).

Auteure d’un roman à l’âge de 17 ans, « La Grande Dévoreuse » publié par les Editions Le Monde / La Découverte et réédité en 2000 par les Nouvelles Editions Ivoiriennes (NEI), Isabelle Boni-Claverie écrit ensuite dans la presse. De 1993 à 2005, elle collabore à Planète Jeunes, la Revue Noire et Afrique Magazine.
(Source Wipedia)
MagChic aime l'altérité artistique et ne doute pas un seul instant du succès de cette réalisation

dimanche 29 novembre 2009

VINCERE UN FILM VU PAR JC HADAMAR




Jean Christophe HADAMAR dans son blog nous livre son jugement sur Vincere....fascinante histoire de l'Italie Mussolinienne.
Le billet de Jean Christophe est édifiant et je fais exception en le mettant en ligne sur mon blog
"Une épopée peu connue dans l’Italie du début du 20° siècle de la première femme de Mussolini, aimée pour être ensuite répudiée avec son enfant. Elle n’aura de cesse de revendiquer haut et fort la vérité, hélas balayée par l’Histoire. Ils finiront leurs vies de manière tragique.


Ce film est une immense fresque intime et tragique d’un fait peu connu de l’histoire italienne. Marco Bellochio signe ici son plus beau film où se mêle politique et passion, romance et archives de l’époque. Une réflexion non manichéenne sur le fascisme, et surtout un destin de femme absolument ahurissant. Une mention particulière à l’actrice Giovanna Mezzogiorno qui accroche de manière sublime la lumière et nous transporte ! Certains plans me font penser à Visconti, nous sommes en présence d’un chef-d’oeuvre que je vous invite à apprécier dans une grande salle.... pour les extraits d’Opéra de Puccini et de Verdi !! Un must absolu, qui fait écho au « Ruban Blanc » de Haneke.


Le cinéma européen est magique !!


Note : 18/20
Retrouvez Jean Christophe HADAMAR sous le lien La critique cinématographique...et des critiques de qualité
En salle dans toutes les bonnes salles et aux Ambiances à Clermont sous le lien LES AMBIANCES

Bande annonce

>

L'ELOGE DE LA DELICATESSE


Roman Collection Blanche 208 pages16 €
ISBN : 9782070126415
Editions Gallimard
En librairie depuis le 20 août 2009

MagChic a adoré le livre de David FOENKINOS,véritable traité sur l'amour et sa légèreté.
La délicatesse
Tous les hommes qui ont cherché à aborder une femme dans la rue sans pouvoir vraiment dire ce qu’ils pensent se reconnaitront. Ils envisageront un instant qu’au delà de la rencontre de la rue, ils tomberont sur l’avenue du bonheur.
Alors ils songeront à la façon dont ils ont rencontré l’autre.

Un extrait du livre « La plupart des couples adorent se raconter des histoires, penser que leur rencontre revêt un caractère exceptionnel, et ces innombrables unions qui se forment dans la banalité la plus totale sont souvent enrichies de détails offrant, tout de même, une petite extase. Finalement, on cherche l’exégèse en toute chose.

Pourtant le livre de Foenkinos est un conte de faits !!!des faits qui sont là vus avec un humour qui sort des clichés……tout en délicatesse,la relation amoureuse frôle nos esprits sans le sexe omniprésent de nos jours…….il est La Délicatesse.
Comme Charles, l’employeur de Nathalie je me prends au jeu du dictionnaire et y trouve tous les ingrédients qui font que ce que livre est et ce qu’il n’est pas

Définition de la délicatesse
1. Qualité de ce qui est délicat. Avec les synonymes
douceur, finesse, fragilité, légèreté, raffinement, subtilité -LITTERAIRE: joliesse, suavité, succulence
2. Qualité d'une personne délicate. Avec les synonymes
attention, discrétion, distinction, élégance, finesse, galanterie, gentillesse, légèreté, prévenance, raffinement, subtilité, tact

Dans les contraires, balourdise, barbarie, bestialité, brutalité, crudité, dureté, goujaterie, grossièreté, impertinence, impolitesse, incorrection, indélicatesse, inélégance, vulgarité

Je me retrouve dans les boutades, l’humour pour l’amour….
L’auteur dans un pêle mêle comme le puzzle de son héros nous livre une époque en pièces détachées et évite savamment les thèmes très à la mode comme celui du harcèlement sexuel de l’employeur, pathétique dans ce roman.
Un bien étrange ballet, un numéro de voltige dessinateur de digressions instructives comme l’actualité de la vie de Lennon ou celle d’Adjani qui côtoie la recette du Risotto aux asperges en passant par le trafic de mozzarella.
L'auteur a adopté une formule narrative avec des renvois de page qui sont des véritables appartés avec le lecteur ..un peu comme si un comédien descendait dans la salle voir le public!!
Jamais ennuyeux, grave et léger ce livre mérite une lecture par les hommes et les femmes et une critique croisée….j’attends avec impatience la lecture de Karine

mercredi 25 novembre 2009

PROGRAMME DE NUIT MAGCHIC AVEC NIKY DEPASSE


Les textes de Nicky sont si merveilleux qu'il est diificile de les garder,pour moi ....lorsque la nuit pose son noir manteau à la lueur blafarde de votre vieille lampe,bien douilletement installé,laissez vous porter par la magie des mots.
A consommer sans modération!!!



J'ai une tache d’encre sur ma manche
Elle me tient silencieusement le bras,
absorbée un peu perdue dans ce grand chandail.
Elle se répand comme un ciel hivernal.
Sur le tissu un bout de nuit qui s'étale.
Le blanc éclaboussé sous mes propres yeux
Masque parfait endeuillé de tout.
Ce petit chagrin de l'écriture s'est écoulé ...vers un
ailleurs, loin de la page ou il devait sombrer
Comme un long crépuscule s'en aller, comme les étoiles filant à l'aube.
Glisser sur le papier lentement distillé par la plume.
Mais à la pause, j'ai ressenti la perte.
Comme l'arbre démuni de ses feuilles devient nu.
Il manque des mots à ma lettre.
Je souris, je pense
Il me reste l’envie" d'en crier" d'autres au vent pour
qu'ils tâchent d'aller vers toi s'étendre sur ta chemise blanche.
Attachés l'un et l'autre à l'ancre de l'amour.
Nicky Depasse

mardi 24 novembre 2009

LA DELICATESSE


En ce moment MagChic lit La délicatesse (critique à venir)
Un petit résumé en attendant
Il passait par là, elle l'avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait. C'est l'histoire d'une femme qui va être surprise par un homme. Réellement surprise,j'ai hâte de le lire!!!!
La Délicatesse est le huitième roman de David Foenkinos. Il a publié notamment Le Potentiel érotique de ma femme et Nos séparations. Ses livres sont traduits en plus de quinze langues.

DES NEWS POUR 2010 AU MAX LINDER PANORAMA


Dans le droit fil de ce qui précéde,concernant Alix,il était difficile de ne point parler de l'implication de l'auteur Xavier QUENTIN qui déroulera à Paris son oeuvre dans le sens chronologique de la sortie des films,le long métrage puis le court..
Uh beau dimanche d'hiver quand le vent glacial rasera les toits de Paris et que les boulevards sentiront les marrons grillés....il y aura pour la place que vous aurez convoitée au cinema le Dimanche 24 Janvier 2010, de 9h à 11h30, dans l'immense salle du MAX LINDER PANORAMA : 600 places à remplir!! ou seront projetés les deux films
Le roman d'Alexandre" (2001 - 1h23min)
Avec : Fabrice Fara (ALEXANDRE), Bernard Woringer (GILLES), Clémentine Poidatz (SARAH), Gwénaëlle Macioszek (CLAIRE), Pierre-Jean Cherer (YVES), Marion Aydalot (NATHALIE), Catherine Giron (MERE DE SARAH), Thierry Delmas-Riou (UN PROMENEUR)

"Mathilde est passée" (2009 - 20 min)
Avec : Alix Bénézech (MATHILDE), Idriss (JOSEPH), Philippe Delaunay (RENE), Thierry Delmas-Riou (FRANCIS), Stéphane Roquet (LE RODEUR), Xavier Quentin (PHILIPPE)
Une date à retenir dimanche 24 janvier 2010
Un aperçu de l'oeuvre de ce jeune talent

lundi 23 novembre 2009

LA PLUME DE KARINE


Karine nous livre son regard sur l'éternel sujet homme femmes qui est loin d'être épuisé et dont le débat est recurrent,un sujet qui comme le livre divisera les avis et dressera sa ligne de partage dans la grille de lecture de chacun.
Marie Claude Gay Dumarchat nous donne à Karine et à moi le choix entre les longueurs et la profondeur,son livre nous a interpellé et nul ne doute que les inconditionnels de cette écrivaine talentueuse et chaleureuse la retrouveront dans un style qui lui est familier.

La part belle, Marie-Claude Gay
Editions J.C. Lattès 2009




Marie d’Artefeuille, sémillante quinquagénaire va croiser la route de Louis, homme marié, dont elle tombe amoureuse. Or Louis, comme ses précédents amours, a tout du Don Juan. Il recherche et vit dans le plaisir et la jouissance de l’instant présent, faisant fi des contraintes et de toute règle, qu’elle soit sociale, morale ou religieuse. Bien que consciente que cet homme est un jouisseur et un libertin, potentiellement égoïste et destructeur, Marie lui succombera. Elle sait qu’il ne peut lui offrir ce qu’elle recherche dans une relation, à savoir un amour absolu, inconditionnel, insatiable. Et pourtant, elle est prête à tout donner en l’échange de quelques miettes d’affection, de reconnaissance, de tendresse. Prête à se sacrifier dans l’espoir d’être aimée. Pourquoi tant d’abnégation ? Pourquoi aller au devant de nouvelles souffrances avec Louis ? Pourquoi cette attirance, cette étrange fascination pour des hommes prédateurs, véritables tyrans psychologiques ?

Avec une acuité particulièrement exacerbée, Marie-Claude Gay dissèque l’âme humaine, tant masculine que féminine, dans sa quête de l’Autre, ses attentes, ses désillusions. Une analyse d’une justesse troublante qui amènera l’héroïne à saisir les raisons de sa victimisation, à cerner ces failles dans son enfance qui ont fait d’elle aujourd’hui une proie idéale.
Comprendre pour ne plus subir.


Si le thème abordé est intéressant et la psychologie des personnages brillamment traitée, il est à déplorer d'une part les longueurs de ce roman, lesquelles brisent le rythme et rendent la lecture relativement fastidieuse, et d'autre part, les innombrables clichés. Une impression très partagée donc...




Quatrième de couverture :

Au cours de la tempête de janvier 2009 dans le Sud-Ouest, Marie d’Artefeuille, professeur de dessin aux Beaux-Arts de Toulouse, rencontre Louis Morteau, notaire à Besançon. Elle tombe amoureuse de cet homme marié et tente d’analyser pour quelle raison elle fait toujours le même choix qui la plonge dans la solitude. Car Louis, après une cour en règle, finit par la quitter sur un malentendu, la laissant une fois de plus désespérée. Dans son introspection pour comprendre ses faillites amoureuses qui la poussent à séduire des hommes non libres, Marie revient sur sa petite enfance en Algérie, dépourvue de ten dresse maternelle, ponctuée par la violence physique d’un père toujours présent en toile de fond, et sur ses différentes amours déçues.




Renseignements pratiques :

Prix éditeur : 18.50€
Nombre de pages : 333
ISBN : 9782709633239


Bibliographie :

- Chez J.C. Lattès :
Le serment de Saint-Jean de Luz, 2003
Deuxième vie, 2004
Le défi de Solenn, 2005
Une famille bien comme il faut, 2006
Aux éditions de Lodi :
Tout le chare de la Provence/Côte d'Azur, 2001
Tout le charme de la Normandie, 2002
Tout le charme de l'Alsace, 2001

- Aux Editions Hermé :
Périgord, 2000

- Aux Editions Lucien Souny :
L'écharpe d'Iris, 1994
Le temple e l'eau, 1995 (prix Gironde du 2ème roman)
Le Passant du Bois-de-Lune, 1996
Les vignes du Clos d'Orcival, 1997
Le Vallon des Sources, 1998
L'Enfant de Tolède, 1999
Blessures de femmes, 2000.
Les amants de Baïkal, 2008

jeudi 19 novembre 2009

BILL OWENS A PARIS by FONDATION D'ENTREPRISE RICARD

Our kind of people,Bill Owens 1975

On parle souvent du mécénat d'entreprise,la Fondation Ricard en est l'illustration parfaite .A l'occasion de l'exposition de ses oeuvres et de la projection de ses films à la Galerie de multiples du 21 novembre 2009 au 9 janvier 2010où la Fondation d'entreprise Ricard est heureuse de recevoir l'artiste afin d'évoquer son parcours.
http://www.galeriedemultiples.com/
Les photographies de Bill Owens sont sans doute parmi les photos les plus mondialement connues. Qui ne se souvient des photos du concert des Rolling Stones à Altamont, ou encore des photographies des contestations de la série « RIOTS » ?
Paradoxalement, si l'œuvre de Bill Owens a très largement été diffusée par la presse, son œuvre n'a été que rarement présentée en France (exceptée une exposition à la galerie Gabrielle Maubrie(Source de ce document site de la Fondation Ricard)
Il a du exposer je pense aussi pour l'avoir vu à la galerie des Filles du Calavaire,en 2008....peu importe,ne boudons pas cette offrande

Qui est Bill OWENS?
Trop rare en France il a exposé ses photos superbes aux Etats Unis,aux Pays Bas ,en Espagne.
Ce jeune homme de 71 ans a accompagné tous les soubresaults de son époque en fixant sur la pellicule une véritable synthèse des grands mouvements contestataires américains (guerre du Vietnam,problèmes raciaux)
Par son témoignage il nous prend à la gorge avec ce defilement d'images sur l'histoire américaine
Un agenda chargé ne vous autorise pas à vous exonérer de cette visite à la Galerie de Multiples
17, rue Saint-Gilles 75003 Paris +33(0)1 48 87 21 77
Du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous.
galeriedemultiples@wanadoo.fr
L'exposition est lancée le 21 novembre par la Fondation d'Entreprise Ricard qui dispose d'un super volume d'exposition près de chez Hermès
Fondation d’entreprise Ricard
12 rue Boissy d'Anglas
75 008 PARIS
T. 33 (0)1 53 30 88 00
F. 33 (0) 1 40 06 90 78

Horaires:Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h sauf jours fériés.
Entrée libre.
Visites commentées chaque mercredi à 12h30 et samedi à 12h30 et 16h00
Entreé libre

Accès: Métro & Parking : Concorde


http://www.fondation-entreprise-ricard.com/

mardi 17 novembre 2009

ON EQUAR....KILLE LES YEUX AVEC QUARK


Romancière qui chante ou chanteuse qui écrit,à vous de choisir !
Quark dans la dernière édition de son nouvel album Echo, s’ingénie à faire tomber les barrières entre les genres musicaux pour enrichir son bagage artistique.Les mots et paroles,belles trouvailles de Valérie Tong Cuong se fondent dans un collectif qui nous livre une œuvre mature.

Nouvel album de Quark "Echo", qui est d'ores et déjà disponible à l'achat sur Itunes :
http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fitunes.apple.com%2Ffr%2Falbum%2Fid339036159&h=9608437c85ded5041233343b177777db
Plusieurs titres sont en écoute sur myspace :
http://www.myspace.com/quarkfrenchmyspace

dimanche 15 novembre 2009

L'AVIS DE MAGCHIC SUR LA VIE D'UNE AUTRE



Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre, nuit d'amour et le lendemain... Elle se retrouve douze ans plus tard, mariée, des enfants et plus un seul souvenir de ces années perdues. Cauchemar, angoisse... Elle doit assumer sa grande famille et accepter que l'homme qu'elle a rencontré la veille vit avec elle depuis douze ans et ne se doute pas du trou de mémoire dans lequel elle a été précipitée. Pour fuir le monde médical et ses questions, elle choisit de ne rien dire et devient secrètement l'enquêtrice de la vie d'une autre. Ou plutôt de sa propre vie. C'est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a composé ce roman plein de suspense sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves des jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.
Nous sommes bien d'accord sur les terribles ravages de l'amnésie mais est il possible d'avoir un blanc sur douze ans??
Un thriler sentimental si on ose l'expression,jamais au bout de nos surprises
Le tirage n'est pas épuisé puisque l'ouvrage a été lancé dans le bain en 2007,retard à l'allumage d'un MagChic pas encore né à cette époque,en tout cas belle trouvaille mais également retrouvaille avec l'auteur de la Grand Mère de Jade dévoilé ici/
janvier 2007 / 10 x 19 / 352 pages
ISBN 978-2-7427-6546-1
prix indicatif : 21,00 € à sa sortie
Disponible sur Amazon environ 8€
Qui est donc Frédérique DEGUELT??

Frédérique Deghelt est journaliste et réalisatrice de télévision et vit dans un quartier sympa de Paris,auteur de la Grand mère de Jade
Le mieux est de la découvrir sur la vidéo.

Coup de coeur pour cette femme!

mercredi 11 novembre 2009

COUP DE COEUR POUR LE BLOG DES SORTIES CINEMA


Trouver un blog sympa c'est génial,dire di bien d'un ami est une chose agréable alors parler du blog d'un ami vous plonge dans cette folle impatience de le faire partager....diificile de taire son existence,Jean-Christophe a les idées plus claires que les salles obscures qu'il fréquente mais la lecture de ses critiques (jamais méchantes mais objectives)me met souvent en phase avec ma propre vision des oeuvres...alors on est déjà deux!!!
Vous trouverez le lien sour cet article en suivant l'Actualité du cinéma http://www.hadamar.com

Ce lien sera permanisé à droite de votre page au dessus du site de Koryfée

PARIS PHOTO


Exposition au Grand Carrousel du Louvre du 19 au 22 novembre 2009 à Paris
Créé en 1997 par Rick Gadella, éditeur hollandais, Paris Photo est devenu le premier salon de photographie au monde. En 2002, Reed Expositions France a repris l’organisation du Salon.

Depuis 2001, Paris Photo met à l’honneur une scène photographique étrangère

2009: Pays arabes et Iran
Commissaire d’exposition : Catherine David

2008: Japon
Commissaire d’exposition: Mariko Takeuchi

2007: Italie
Commissaire d’exposition: Walter Guadagnini

2006: les Pays Nordiques
Commissaire d’exposition: Andrea Holzer

2005: l’Espagne
Commissaire d’exposition: Rosa Olivares

2004: la Suisse
Commissaire d’exposition : Nicolas Trembley

2003: le Mexique
Commissaire d’exposition: Olivier Debroise

2002: les Pays Bas

2001: Allemagne

2000: Collections d’entreprise

1999: Mode et Photographie

Paris+Photo+-+Historique

mardi 10 novembre 2009

COUP DE COEUR POUR L'ENFER



L'ENFER DE CLOUZOT



Curieuse résurgence du passé......quand j'étais petit garçon mes parents m'avaient emmené à Garabit,voir ce fameux viaduc construit par Eiffel
J'avais 13 ans quand mes parents me conduisirent à Ruynes en Margeride pour faire un pélerinage propre à eux.Résistants ils avaient organisé le maquis du Mont Mouchet et à défaut de lettre de Guy Moquet,j'eus droit à cette promenade chargée d'émotion.
La vieille 4CV Renault hurlait son moteur dans la frondaison de sapins de ce lieu chargé d'émotion quand ma ligne de mire apparut la Truyère et le viaduc de Garabit
..


Le monde était agglutiné auprès d'un homme qui vociférait....comme papa quand il était en colère,près de lui se tenait un homme, les épaules rentrées avec la clope au bec.
Nous crûmes à un accident ferroviaire,une femme aux yeux clairs s'agitait en marchant comme une lionne.
Le paysan croisé nous a dit que c'étaient des fadas de Paris qui tournaient un film.
Je venais d'assister sans le savoir au tournage du film (ou du moins des rushes) de l'Enfer.
J'ai été frappé par la violence de l'homme qui dirigeait les débats et le petit garçon que j'étais n'imaginais pas qu'il fallait faire souffrir les gens ...comme Romy Schneider et Serge Reggianni que je n'avais pas identifié comme tels sur l'instant.
Papa m'avait même dit qu'il gueulait comme les hommes de la Gestapo et ne supportant pas ces scènes nous proposa de poursuivre sur Loubaresse où nous mangeames dans une auberge.
La paix régnait dans la pièce et le feu de bois qui crépitait chauffait le cantou et rossissait mes joues... quelque part j'ai eu l'impression de sortir de l'Enfer...c'était celui de Clouzot et à jamais ces moments sont gravés dans ma mémoire.
Pour papa qui m'a emmené là bas je voudrais partager ce souvenir enfoui au fond de moi...quelle personne pourrait être interessée par ces souvenirs si banals!!!
Bien longtemps après(30 ans tout ronds) quand Claude Chabrol ,Cluzet et Béard reprirent,ces choses du passé ressurgirent une fois.
Le destin est ainsi fait Serge Bromberg profita d'une panne d'ascenseur pour finir de séduire la veuve et provoquera chez moi dans la salle obscure de la buée sur mes carreaux ....comme celle des vitres de cette 4CV dont le bruit du moteur était couvert par la voix de Clouzot.
L'Enfer pour moi c'est tous ces gens qui ne sont plus là qui ne gueulent plus et ceux qui n'expriment plus leur soumission.....papa je te devais ce papier pour te dire toi qui avait été régisseur de théâtre et qui refusa de jouer pour les allemands combien il est important de résister.....peut être que si les acteurs du film avaient résisté....nous ne serions pas face à cette symphonie inachevée.
Je voulais dire que tu m'a laissé un héritage fait de valeurs qui ne sont pas mobilières et qui ne nécessitent pas de bouclier fiscal.
Merci à Serge Bromberg d'offrir à l'ex petit garçon le souvenir d'une ballade à deux heures trente de voiture de chez lui et d'avoir eu une petite idée de l'Enfer.
Des éxégèses sur le film seront plus interessantes que mon petit billet,l'article de Marianne de cette semaine traite le sujet avec qualité

lundi 9 novembre 2009

FELICITATIONS DU MAG CHIC A BRIGITTE

Brigitte GIRAUD(Une année étrangère) dont la critique vient d'être faite a reçu des voix au prix Femina....et confirme le choix qui a été fait sur elle par la rédaction de MagChic.Bravo aussi à l'écrivaine Gwenaëlle AUBRY.
Les livres de Mag Chic chroniqués par Karine ,avec après Delphine de Vigan se trouvent au TOP FOUR des prix litteraires.
On va persévérer !!!!!!et merci à vous tous qui nous lisez

MAGCHIC ETAIT A LA FOIRE DU LIVRE DE BRIVE





La foire du livre sous la présidence de Laure ADLER
Beau bazar au propre et au figuré!!!un monde à effet de serre a permis de chauffer un chapiteau trop exigu pour la foule qui se pressait par des queues de 200m!
Le pouvoir d'attraction des têtes connues comme Chirac qui s'est enfui avant l'heure et la présence de Fraçois Hollande le régional de l'étape n'étaient pas étranger à ça.
Certains visiteurs ont pu photographier les Annie Duperey,Patrick Sebastien etc..
au delà de tout ça il y avait Jean Teulé,Tatiana de Rosnay,Anne Plantagenet,et la charmante Delphine de Vigan
On ne se Brive pas de dire que si le livre a un avenir,il a trouvé son berceau ici.
Moi j'ai peur,peur de l'ère du tout numérique où le livre scanné et archi scanné risque de faire mourir mon libraire.Un excellent article de Marianne,cette semaine developpe bien la problématique.
En attendant,Carpe Diem ne boudons pas notre plaisir!!!

dimanche 8 novembre 2009

LA PLUME DE KARINE SUR UNE ANNEE ETRANGERE


La plume de Karine virevolte sur cette année partculière vécue par l'héroïne du livre.
Serions nous en permanence en année étrangère,avec tous les clivages qui verouillent notre culture et qui rythment notre cursus de vie
La langue et les cultures étrangères sont autant-elles autant d'obstacles à notre hospitalité de l'altérité????
Comme au rugby sur ce roman j'ai ouvert et servi le ballon et l'ai passé à Karine qui plante l'essai en terre germanique.
Une année étrangère, Brigitte Giraud
Editions Stock 2009


Dans les années 80, Laura, 17 ans, part comme jeune fille au pair pendant six mois en Allemagne. Elle est reçue par les Bergen, couple avec deux enfants. Une famille germanique que tout semble opposer à la sienne, tant le déroulé de leur vie est en apparence paisible, lent, lisse. Illusion qui se dissipera toutefois.
Par ailleurs, très rapidement, on réalise que l’apprentissage de la langue n’est pas le réel motif de sa venue. Car Laura fuit… Elle ne supporte plus l’étau de sa famille détruite par la mort de son jeune frère Léo, mort dont chacun de surcroît rejette la faute sur l’autre. Elle a quitté sa famille en lambeaux pour essayer de faire peau et âme neuves en débarquant dans un pays étranger, là où tous les repères sont nouveaux (langue, environnement, famille), là où tout est à construire. Là où elle espère se reconstruire. « Depuis l’accident de Léo, je ne parviens plus à me sentir exister. Mon corps s’est comme rétracté et mes sens ont reflué si loin que la fille que je suis devenue est une autre, dont les gestes trahissent le désordre qui l’a gagnée. » Mais les 1000 kilomètres qui la séparent du foyer natal suffiront-ils à mettre de la distance avec son indicible douleur ou emporte t-on ses démons avec soi, nichés au creux de notre âme ? L’incommensurable chagrin qui la ronge et sur lequel elle achoppe à mettre des mots restera t-il bloqué à la frontière ? Dans la routine de ce nouveau quotidien, sans parvenir à trouver vraiment sa place, entre tenue de la maison et accompagnement des enfants, elle essaye de s’oublier, d’oublier tout court. Et le personnage de Laura, vulnérable et imprévisible, sauvage et transparent, fort et fragile à la fois, de nous bouleverser.

Avec une acuité absolument remarquable, un style très épuré, Brigitte Giraud nous peint point par point, telle une toile de Seurat, la lente double métamorphose qui opère. Celle d’une jeune fille qui passe de l’adolescence à l’âge adulte. Celle du deuil d’un petit frère tant aimé.

Avec une lenteur et une économie de moyens extrêmes, on s’enfonce dans le roman à l’atmosphère étrange et mystérieuse, la respiration coupée, conscients sans pouvoir les identifier, que d’autres blessures et danger menacent.

Un roman d’une rare intensité dont la douce violence nous enveloppe dès les premières pages pour ne plus nous quitter, y compris la couverture refermée...



Citation p131: « Je me demande ce qui est pire : mourir peut-être bientôt en souriant ou vivre encore sans jamais plus pouvoir sourire ? »

Karine FLEJO





Bibliographie :

La chambre des parents, Editions Fayard 1997
Nico, Editions Stock 1999
A présent, Editions Stock 2001
Marée noire, Editions Stock 2004
J'apprends, Editions Stock 2005
L'amour est très surestimé, Editions Stock 2007 , Prix Goncourt de la nouvelle
Avec les garçons, livre-DVD, avec Fabio Viscogliosi, Alphabet de l'Espace 2009



Renseignements pratiques :

Prix éditeur : 17€
Nombre de pages : 208
ISBN : 9782234063464

vendredi 6 novembre 2009

MAGCHIC SERA A LA FOIRE DU LIVRE DE BRIVE


Tout à mon bonheur de voir mes amis écrivains!!Tatiana de Rosnay,Delphine de Vigan,Marie Claude Gay Dumarchat,Serge Joncour et j'en oublie!!mais j'irais les voir
Reportage en ligne dimanche

jeudi 5 novembre 2009

PROGRAMME DE NUIT MAGCHIC AVEC NIKY DEPASSE


Nicky DEPASSE en photo avec Serge JONCOUR
Pour une fois ce sera un poème de Nicky DEPASSE si sensuel
Fragile comme un
bas de soie
Un
émoi de
passage.Echo qui résonne.Je perçois ta
voix.

Je suis ce regard
où se loge
l'ennui.
L'amour caché
derrière la toile.
Comme l'araignée,
j'attends que tu avances vers ma bouche qui
te tente,
La nourrir d'un baiser sucré.Tes lèvres
s'impatientent.Sur le fil qui nous
relie, tu hésites pe...ur du danger
qu’il représente.

Je vibre à ta venue,
mes bras sont tendus vers toi.Tu t’approches si près que je peux enfin mordre.

Goute ce liquide
rouge de l'amour qui effleure ta langue.
Tu t'étourdis
dans tes soupirs lents, je reste immobile.

Tu gis dans la douceur, ce noeud dans nos plaisirs
pluriels.
J'avale le souffle de
vie que tu me donnes.
Je t'enroule dans ce voile tissé pour te garder.
Je suis à mon tour
emballée par le sentiment de possession.
Ensemble nous serons
suspendus au fil d'amour.Nicky Depasse

Pour commenter la photo de Serge JONCOUR MagChic avait adoré son roman relaif à l'Homme qui ne savait pas dire non et Laurence l'avait déniché pour le citer dans nos colonnes suivre le lien Laurence's Corner Books
Petit résumé
Beaujour se réveille un matin avec l'incapacité de prononcer le mot NON. Un mot petit et simple en apparence mais en son absence, le narrateur est bien ennuyé. D'autant qu'il est enquêteur pour un institut de sondage : sans jamais proposer l'item « non », il influence malgré lui les réponses des sondés. De plus, dans sa vie quotidienne, l'absence de ce mot va provoquer de rocambolesques aventures.

Beaucoup d'humour et aussi d'absurdité mais surtout une réflexion sur notre société. En effet, dans son enquête sur le prochain référendum, la réponse de son panel est de 99 % en faveur du oui, forcément. Au lieu de provoquer un étonnement général, il est grandement félicité.

MagChic est 100% pour Serge et pense que qui se ressemble s'assemble!!!

DES LITS DE SALE GUEULE....COUP DE COEUR


Décidemment MagChic va faire un arrêt cardiaque avec ses coups de coeur mais l'évènement mérite ce papier
Le MagChic a accompagné Isabelle qui signe sous IROY pour sa première exposition à la Galerie Balthazar à Clermont Ferrand (où n'en déplaise aux médias parisiens..il y a une vie culturelle)

Les gueules d'Isabelle sont mieux réussies que la mienne quand je me lève les matins bougons!!
Quand IROY met la main à la pâte la glaise prend tournure et de la masse inerte et morte naît soudain la forme qui lui obéit au doigt et à l'oeil.De l'enfer de Vulcain elle réchauffe nos âmes après avoir cuit cette matière docile pour nous faire la sale gueule.Des sphères pâtes ibulaires!!!deviennent séduisantes et nous ramènent à notre beauté intérieure,celle qui prime sur tout.Pour l'émotion qui s'en suit c'est régal des gueules que le plaisir éprouvé en devient un délit!!

Mais last but not least elle avait un compère d'expo qui lui est peintre!!!et là encore la gueule!!!et là légitime!!!!
Jean Jacques MAHO cautionne le talent avec les vingt ans d'expérience...quel beau parrain qui donne la maîtrise!!il est peintre et graveur car il grave,il expose à Paris après Caracas pour offrir au regard sa technique du monotype
Le monotype, en gravure, est un procédé d'impression qui ne permet pas de faire plusieurs épreuves. Il s'agit de peindre à l'encre typographique (aussi appelée aqualaque) ou à la peinture à l'huile, ou à la gouache, sur un support non poreux, en métal, plexiglas, Rhodoïd..

La peinture est ensuite passée sous presse avec un papier qui reçoit l'épreuve, on peut également enduire la totalité du support et appliquer la feuille de papier par dessus. En exerçant une pression à certains endroits avec une pointe ou les doigts, on obtient différentes valeurs de noir et on peut ainsi réaliser un dessin plus précis, et donc différent de la méthode précédente. Le support n'étant pas gravé, il peut resservir pour d'autres monotypes après nettoyage. Le monotype n'est pas une gravure au sens strict, mais une estampe (œuvre obtenue après un pressage manuel ou mécanique). Le terme gravure est devenu un terme générique pour ce type d'œuvres, quelle que soit la technique utilisée.

Le monotype ne peut être numéroté, car, comme son nom l'indique, son tirage est unique.(Source VIKIPEDIA http://fr.wikipedia.org/wiki/Monotype_(gravure)
Ce que j'ai ressenti c'est la spontanéité où le brouillon n'existe pas,en effet on réussit l'épreuve d'emblée sinon il faut tout recommencer,n'est ce pas là l'essence même de l'artiste que de prendre des risques
Sweet evening to day!!!!

mercredi 4 novembre 2009

LES TAM TAM DE MON COEUR




Drôle d'endroit pour une rencontre et drôle de titre pour une rencontre pour une date qui fera date!!
mercredi 11 novembre 2009 (date hisitorique!)Heure : 21:00 - 22:00
Lieu : Bar le Beaulounge 35 rue de Poitou 75003 Paris...en sous sol
Alors que va t'il se passer??
D'abord connaitre et rencontrer Patricia GIORGI c'est rencontrer BORHINGER au féminin dans toute son énergie,sa vivacité et son africanitude!!!
Une femme à texte et à voix ne peux laisser indifférente,j'ai croisé sa route ça vaut le carrefour de l'Odéon!!!!
Vous tomberez à Gebnout devant le style de Patricia qui synthétise les courants culturels de la veille Afrique.
En Egypte ancienne, la déesse Nout personnifie l'espace céleste. Elle est aussi l'épouse de Geb, dieu de la terre et la mère de Rê, dieu du soleil. Geb et Nout expriment une tension entre deux mondes complémentaires, une aspiration de l'être vers un lieu d'élection. Cette composition comprend plusieurs mouvements : -: Sur la résonance d'un tam-tam, une percussion sourde et grave donne le départ d' un discours mélodique se mêlant au timbre d une voix . Les percussions annoncent la fin du prélude en sons éoliens. Le choix de la palette sonore et le calme avec lequel se succèdent les événements, contribuent à donner un caractère grave à cette introduction.
Patricia par ses textes et sa poésie donne des chaussons de danseuses aux mots pour que ses poèmes cours, voltigent dans votre tête!!
LES DESSOUS DE SOI


Les dessous de soi
Que ton désir dessine,
Et la soif étouffante
D’une drogue coquine,
Mon héroïne romaine,
Tu émanes de ton nom
La violence de ma passion.

Pour qu’à tâtons tu titilles
Les tétons de Manille
Et que les voiles d’Isis
En volutes s’envolent.

Gebnout (Patricia Giorgi)

Les Mots du coeur ,
Souvenirs d'Afrique et d'ailleurs,
Chansons, Fables et Poesies

Voix et Textes Pat Giorgi
Guitare Hassan Paulka
Rythmes et percussiions Joss Ebene

On ne peut pas ne pas vouloir y aller.......allez à la rencontre des mots et de la poésie sur fond Gebnout
Henri DELORME

COUP DE COEUR POUR LES TAM TAM


....de mon coeur par Patricia GIORGI.
Dans la tradition Gebnout des poésies qui virevoltent et qui dansent dans vos têtes.
FEMME DEBOUT

Femme debout
Femme de bois
Femme de terre

Mère de tous les êtres

Femme de fer
Lucie-fer en momie de métal
Mamie-fer ou femme animale ?

Un crâne de clone
Un corps de braise
Un sexe de cristal
Poèmes sur fond de musique Gebnout
Pour trouver Patricia et la rencontrer? pas difficile!
Une date: 11 novembre 2009
Un lieu:Bar le Beaulounge 35 rue de Poitou 75003 Paris...en sous
Une heure:21 heures

jeudi 29 octobre 2009

LA PLUME DE KARINE A PROPOS DE CUBES






Ce n'est pas un hasard si Karine FLEJO a une plume perspicace pour dénicher ces instants d'écriture qui s'installent dans la géométrie de notre cerveau comme des cubes


Cubes, Yann Suty
Editions Stock 2009


La vie est-elle gouvernée par le hasard ? « Le hasard est toujours là pour vous rappeler qu’il n’existe pas », telle est la conviction intime du narrateur. Là où d’aucuns voient des coïncidences, ce dernier est convaincu que tout est écrit. Par qui ? Par quoi ? Par …des cubes.

Âgé de huit ans, il entre par effraction avec son meilleur copain, Alexis, dans le jardin d’un voisin milliardaire. Sur la pelouse de cet homme aux mille exploits, ce héros mystérieux, ils aperçoivent d’étranges cubes en verre. Et ces polyèdres d’aiguiser leur curiosité. Si au fil des années Alexis s’y intéresse avec de plus en plus de détachement, l’esprit du narrateur est à contrario insidieusement phagocyté par eux. Ce qui n’était qu’une simple attirance devient obsession. Ces blocs de verre vont lui dicter sa vie, en écrire l’avenir, lui parler, se trouver là à chaque carrefour de son existence (études, rencontre avec la femme de sa vie, naissance de son enfant,…). Et les arêtes de ces blocs de l’empêcher de tourner en rond.

… A moins que ce ne soit lui qui ne les fasse apparaître, désireux de donner de la densité, du sens, à sa vie banale et sans relief ? « Les cubes se rappelaient à mon bon souvenir quand ils le décidaient. Ils étaient là. Tout le temps. Partout. Si je ne les voyais pas, c’était uniquement parce que je n’avais pas encore cette idée en tête. Il m’aurait pourtant suffi de lever le nez pour déceler les signes qu’ils ne cessaient de m’envoyer. Pour les faire apparaître à volonté. » Car force est d’admettre que tout est cubique par le prisme de son regard, et que ce dernier n’est pas toujours objectif : une couveuse, une cabine de douche, un aquarium, s’imposent comme des polyèdres de verre.



Oscillant de plus en plus entre lucidité et folie, perdant le sens des réalités, obnubilé par eux tandis que les pires catastrophes de son existence suscitent en lui l’indifférence la plus absolue, il vit désormais dans une autre dimension, géométrique. Un autre monde.



Si l’étymologie du terme cube est grecque « kubos », signifiant le dé, pour le narrateur, les dés sont -ils jetés ? Et par quelle main ? Subira t-il la dictature des cubes ou reprendra t-il les rênes de son destin ?

Yann Suty nous offre un premier roman dont l’intrigue sort vraiment de l’ordinaire, portée par un rythme soutenu et un style où la multiplication des parenthèses crée une intimité originale entre le lecteur et l’auteur.



Un mystère savamment entretenu, rédigé de haute plume.
Karine FLEJO



Informations pratiques :

Prix éditeur : 18.50€
Nombre de pages : 290
ISBN : 9782234062290



Site de l'auteur :

http://yannsuty.com